Arthrose

Maladie

Elle peut être à l’origine de souffrance par usure du cartilage de la hanche (le plus souvent l’arthrose, parfois l’ostéonécrose) limitant la marche et l’activité quotidienne. En cas d’ échec des traitements médicaux (antalgiques , anti-inflammatoires, infiltrations, rééducations…), la chirurgie peut être proposée.

Intervention

Celle-ci est pratiquée sous anesthésie générale ou sous rachianesthésie (anesthésie du bas du corps).

L’intervention est réalisée par voie d’abord conventionnelle ou par voie antérieure mini-invasive c’est à dire en épargnant les muscles péri-articulaires. Les avantages de la voie d’abord antérieure mini- invasive sont :

  • le faible saignement post-opératoire
  • la récupération améliorée par diminution des douleurs
  • un taux de luxation plus faible et donc une restriction fonctionnelle moindre dans les suites.

La durée d’hospitalisation varie entre 2 jours et 7 jours en fonction du terrain médical et social du patient.

Suites opératoires

La reprise de la marche se fait dès que possible (souvent dès le lendemain) entre 2 cannes avec l’aide des kinésithérapeutes de la clinique.

Rééducation

Elle n’est pas nécessaire dans les suites, la marche est encouragée d’emblée sous couvert de béquilles. L’appui est complet. Le kinésithérapeute aide simplement à l’apprentissage de la marche avec les cannes : cette rééducation est limitée à la période d’hospitalisation.

Contrôles post-opératoires

Des consultations ont lieu vers le 2ème mois post-opératoire puis à 1 an en cas d’évolution normale. Des consultations intermédiaires sont parfois nécessaires.

Des radiographies de la hanche doivent être réalisées à chaque consultation afin de contrôler la prothèse.

Activités autorisées

Les activités physiques douces (marche à pied, vélo, natation, tennis en double…) sont autorisées voire conseillées dans les suites. Toutes les activités à haute intensité sont déconseillées.

Complications

Les principales complications de cette intervention sont : la phlébite, l’infection et la luxation. Cette liste n’est pas exhaustive.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre chirurgien.

Les pathologies
de la hanche