Lésion méniscale

Il existe 2 types de lésion méniscale les lésions traumatiques (souvent du sujet jeune) et les lésions dégénératives (du second âge). Enfin l’arthrose est souvent associée à des lésions méniscales dégénératives qui sont alors au second plan.

Lésion Méniscale traumatique

Maladie / Symptomatologie

La lésion méniscale se produit lors d’un traumatisme du genou et devient symptomatique : elle génère des douleurs, un épanchement, parfois des blocages. Après échec du traitement médical et selon le type de lésion (évaluée par l’IRM), il peut être nécessaire de réaliser une arthroscopie du genou afin de traiter la lésion méniscale.

Intervention

Celle-ci est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie générale ou rachi-anesthésie. Elle consiste à introduire une caméra dans le genou (arthroscope), ainsi que des instruments afin d’explorer le genou puis de traiter la lésion méniscale. Le chirurgien essayera toujours de suturer (réparer) le ménisque quand il le jugera techniquement et biologiquement réalisable. Cela dépend du type et de la situation de la lésion. Dans le cas contraire, il pratiquera une résection de la lésion du ménisque (ménisectomie) de la manière la plus économe possible, afin de préserver le capital méniscal et de protéger le cartilage.

Suites opératoires

L’appui est complet et immédiat souvent aidé par 2 cannes béquilles pendant quelques jours, jusqu’au retour d’une déambulation normale. La reprise de la conduite automobile se fait lorsque la marche se fait normalement. Des pansements sont réalisés par une infirmière libérale jusqu’à l’ablation des fils à J15. L’arrêt de travail varie de quelques jours à quelques semaines (3 semaines en moyenne) en fonction du métier. Il peut être prolongé au-delà en cas de réparation méniscale. Le repos sportif moyen est de 45 jours en cas de méniscectomie et de 3 mois en cas de réparation méniscale.

Rééducation

Elle est indispensable à une récupération rapide et satisfaisante. Elle repose sur une quinzaine de séance environ à raison de 2 à 3 séances / semaines pendant 5 à 6 semaines.

Activités autorisées

Les activités autorisées après une méniscectomie : toutes les activités physiques et sportives sont possibles avec toutefois une recommandation afin de limiter les micro-traumatismes répétés pouvant nuire au cartilage.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre chirurgien.


Lésion Méniscale dégénérative

Maladie / Symptomatologie

La lésion méniscale se produit lors d’un traumatisme souvent minime pouvant parfois passer inaperçu (position accroupie prolongée, flexion ou torsion trop rapide, saut…). Lorsqu’elle devient symptomatique : elle génère des douleurs, un épanchement, parfois des blocages. Le traitement médical (associant : repos, antalgiques, anti-inflammatoires, rééducation voire infiltration). Après échec du traitement médical et en l’absence d’arthrose à la radiographie, après confirmation de la lésion à l’IRM : il peut être nécessaire de réaliser une arthroscopie du genou afin de traiter la lésion méniscale.

Intervention

Celle-ci est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie générale ou rachi-anesthesie. Elle consiste à introduire une caméra dans le genou (arthroscope), ainsi que des instruments afin d’explorer le genou et de traiter la lésion méniscale. La lésion méniscale est alors réséquée de façon la plus économe possible (méniscectomie), afin de préserver le capital méniscal et de protéger le cartilage.

Suites opératoires

L’appui est complet et immédiat souvent aidé par 2 cannes béquilles pendant quelques jours, jusqu’au retour d’une déambulation normale. La reprise de la conduite automobile se fait lorsque la marche se fait normalement. Des pansements sont réalisés par une infirmière libérale jusqu’à l’ablation des fils à J15. L’arrêt de travail varie de quelques jours à quelques semaines (3 semaines en moyenne) en fonction du métier. Le repos sportif moyen est de 45 jours.

Rééducation

Elle est indispensable à une récupération rapide et satisfaisante. Elle repose sur une quinzaine de séance environ à raison de 2 à 3 séances / semaines pendant 5 à 6 semaines. La flexion est libre.

Activités autorisées

Toutes les activités physiques et sportives sont possibles. Toutefois, une recommandation afin de limiter les micro-traumatismes répétés pouvant nuire au cartilage, surtout en cas de méniscectomie.

Les indispensables pour l’intervention

  • Consultation avec l’anesthésiste
  • Radio et IRM
  • Les cannes
  • Prévoir le rendez vous chez le kinésithérapeute

Pour plus de détails, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre chirurgien.