Rupture de la coiffe des rotateurs

Les tendons de la coiffe des rotateurs sont au nombre de quatre :

  •  le supra-épineux
  •  l’infra-épineux
  • le sous-scapulaire
  •  le petit rond

Un tendon à part mais qui fait partie intégrante de la coiffe des rotateurs :

  •  le tendon du long biceps

Maladie

La sollicitation répétée (travailleurs manuels, de force, peintres en bâtiment, maçons, etc…) ou une chute peut entrainer la rupture d’un de ces tendons. De même, un conflit sous-acromial peut évoluer vers la rupture tendineuse.

La symptomatologie est marquée essentiellement par des douleurs insomniantes de l’épaule pouvant irradier jusqu’à la main. Une diminution des mobilités associée à un manque de force sont fréquemment observés.

Votre chirurgien effectuera plusieurs manœuvres spécifiques, à la recherche d’un conflit sous-acromial et d’une rupture d’un tendon de la coiffe.

Devant une suspicion de rupture de la coiffe des rotateurs, une radiographie et une échographie sont les examens de première intention à demander avant la consultation chez le spécialiste.

L’IRM ou l’arthro-scanner sont les examens de référence pour analyser la rupture : sa localisation, la taille, la qualité des muscles et sa réparabilité.

orthonormandie-visuel-rupture-des-coiffes-des-rotateurs

Intervention

Le traitement consiste, premièrement, en un traitement médical (antalgiques, anti-inflammatoires, repos) et rééducatif de 3 à 6 mois. Les infiltrations, quant à elles, permettent de soulager et ne doivent pas être administrées de façon répétée (2 au maximum).

En d’échec de ce traitement bien conduit ou chez le patient jeune, votre chirurgien peut vous proposer une chirurgie de réparation de cette coiffe. L’objectif est double :

  • soulager
  • redonner la mobilité à votre épaule

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, le patient en position demi-assise (beach chair). La réparation se fait sous arthroscopie grâce à de courtes incisions permettant d’introduire la caméra et les instruments nécessaires à la réparation des tendons. Une acromioplastie peut compléter le geste, en cas de conflit sous-acromial associé.

Suites opératoires

Après l’intervention, vous serez immobilisé dans un coussin d’abduction pendant 6 semaines, le temps de la cicatrisation. La rééducation commencera dès le lendemain de la réparation arthroscopique, en kiné libérale ou en centre de rééducation.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre chirurgien.